/ Autogestion

De la place pour l'émotion dans une entreprise technologique ?

La confiance comme base de l'autogestion

Octree est composée (pour l'instant) d'hommes qui travaillent dans le domaine de la technologie et pourtant, nous parlons sérieusement d'émotions. La raison pour laquelle il en est ainsi est que nous aspirons à une société portée par l'humain et une technologie utile.‌‌

En tant qu'acteurs du changement et par notre propre humanité, Octree fait d'énormes efforts pour déconstruire la manière dont nous collaborons: travailler ensemble en tant qu'humain et en tant que professionnel sont deux faces d'une même pièce. C'est beau à voir et terrifiant à partager dans un environnement tel que "la tech" où le rationalisme et le culte de la performance sont élevés au rang de dogmes.


L'émotion et le changement

Transformer sa colère, faire le deuil de peurs passées, reconnaître ses privilèges… L'émotion est ancrée dans tous les changements humains, individuels et des sociétés. Et si nous étions capables, en tant qu'individus, de faire parler nos émotions au travail, d’écouter les émotions des systèmes qui nous entourent et de les laisser alimenter le changement? Non pas au service du profit, mais au service du bien-être général?‌‌

Nous recommandons de ne pas chercher des "Getting Started" pour répondre à ces questions, tout le monde aborde ses sentiments de manière différente mais plus encore: nous changeons continuellement. Notre démarche consiste donc à explorer ces questions à travers la recherche et l'essai des pratiques qui régénèrent notre manière de vivre le travail.


Le droit à l'imperfection

Il est important de rappeler une chose simple: le présent est unique. Personne dans le passé n'a vécu dans une situation exactement identique, et personne n'a le même passé que soi. Trouver des méthodes pour que Octree puisse collaborer et faire parler l'individu est donc une recherche unique, impliquant des personnes uniques. Forcément cette recherche est parfois infructueuse, et risque de ne pas atteindre son but ou même parfois d’être contre-productive. Ce que nous tenons à féliciter c'est précisément la recherche et la persistance de cette exploration.

Personne n'a jamais exploré l'émotion de la même manière que soi.

Après avoir intégré cette phrase, il devient plus simple de se donner le droit à l'imperfection. Ce droit accordé à Octree par ses membres, tout devient plus fluide. Expérimenter de nouvelles façons d'articuler le travail et l'humain est alors possible.

Un dessin (imparfait) du processus de dialogues transformatifs systémiques NNi.

Octree, imparfaite, peut se féliciter d'avoir essayé au fil des années:

  • 💫 De créer des indicateurs journaliers avec des Émojis
  • 💫 D'organiser des séances de retours "du groupe focalisé sur une personne"
  • 💫 De créer des séances de rétrospective où l'on parle de confiance et de peurs
  • 💫 De créer des réunions récurrentes sur notre raison d'être individuelle et nos rêves
  • 💫 De créer un cercle Émotions, pour pouvoir aborder ensemble l'exploration et l'écoute active de ce qu'il se passe dans notre entreprise
  • 💫 De planifier des dialogues publics NNI basés sur l'écoute active des émotions dans un système comme pratique transformative

Notre feu de camp

Notre feu de camp est l'initiative. Octree fait confiance à ses membres pour s’exprimer et proposer une alternative si quelque chose ne va pas ou peut être amélioré. C'est un accord honoré tous les jours, à chaque réunion: que l'on parle d’émotions, d’activités ou de stratégies. L'initiative comme rituel pour nourrir le changement, tout mettre en pause, ou encore partager un inconfort.

Notre feu de camp réside donc dans la confiance que nous avons construite ensemble, graduellement. Octree fait confiance à tous ses membres pour qu'ils parlent et proposent, et les membres entre eux s'accordent aussi cette confiance. Nous avons ainsi pu créer de nouveaux accords protégeant la “sûreté de notre lieu” (safe space):

  • 👉 Ce qui est partagé dans le cercle émotion ne doit pas être utilisé à l’extérieur du cercle
  • 👉 Tout le monde a le droit au silence, le partage se fait sur une base volontaire
  • 👉 Si un conflit est perçu par une personne, celle-ci s’engage à l'aborder au plus vite avec la partie concernée

Notre feu de camp reste toujours allumé et représente pour nous la garantie que nous pouvons évoluer avec notre présent.

Nous invitons chacun à accueillir la diversité émotionnelle, les différentes visions, rêves et missions qui existent autour de chacun. Nous invitons chacun à explorer cette diversité, même si celle-ci est inconfortable et imparfaite.

Remerciements: ces personnes exceptionnelles ont eu un impact pour moi dans cette exploration, et je tiens à les remercier ici.

  • Ravi Resck pour m'avoir fait participer à ma première réunion de "caring"
  • Jonelle Naudé de NNi pour m’avoir parlé de sa formation de facilitateur en dialogue systémique
  • Brian Stout pour m’avoir lancé des centaines questionnements sur la création de pratiques régénératrices
  • Octree pour avoir consenti à s’aventurer dans le cercle émotion

...et à Carla qui me rappelle d’appliquer davantage ce que je fais au travail à la maison!

— Hadrien pour octree