/ Agile

Participation au Climathon de Genève

Vendredi 15 novembre, nous participions avec Tim Izzo au Climathon de Genève.
Organisé par Eqlosion et Impacthub Geneva, en partenariat avec Le Canton de Genève, la Ville de Genève, l'UNIGE et les SIG.


Inscrit pour le défi de la ville, le challenge était de réduire le nombre de voitures en Ville de Genève, dans un contexte plus global de réduction des émissions de CO2.

Nous avions 24 heures et voici mon retour d’expérience.

Introduction aux sujets

Suite à la présentation des différents challenges, et de quelques données indicatives sur nos problématiques, une psychologue spécialiste de la résistance au changement nous explique comment lever les barrières en utilisant la force des expériences en petits groupes. L'effet de groupe est un excellent moyen pour casser les préjugés, les peurs et toutes sortes d'entraves à la mise ne place d'un changement.
Cette intervention, nous sera extrêmement précieuse pour l'établissement de notre solution plus tard dans le week-end.

Les présentations durent un peu plus longtemps que prévu et nous démarrons donc le hack aux alentours de 17h.

Présentation du challenge de la Ville de Genève

La dream team - moitié-moitié

Arrive donc le moment de création des équipes, tirées au sort par les organisateurs: mes coéquipiers sont : Roger, Marcello, Luca et Eugénie (tous "flexitariens", le critère de sélection pour la formation de notre groupe).

Le nom d'équipe est vite trouvé : "moitié-moitié".

D'horizon différents, l'équipe est composée de compétences en marketing, en environnement, informatique, innovation et en droit. Mais nous sommes avant tout une belle brochette de citoyens impliqués, voulant trouver des solutions. Moyenne d'âge de 30 ans, Roger est notre senior plein de fraîcheur.

Après un petit icebreaker pour faire connaissance, nous distribuons les différents rôles et entamons notre travail.

"Ciblage" de notre problématique

Le sujet est vaste, très vaste !

"Réduction des émissions de CO2 dues au trafic motorisé en Ville de Genève".

Nous essayons de déterminer notre périmètre d'action et de cartographier le contexte, mais nous sommes très souvent interrompus par les experts qui ont beaucoup de choses à nous apprendre, nous pouvons avoir des informations de la Ville de Genève, de la Startup en mobilité Ennu, notre coach d'équipe Eric et Primum Internationnal (un bureau de conseil en mobilité).

La ville de Genève nous nourrit de riches informations concernant notre problématique

Petite pause pour manger, puis nous reprenons notre analyse il est déjà 20h30 et nous n’avons rien, nous pataugeons entre la définition de persona et le contexte. Nous tentons même la réalisation d’un Value Proposition Canvas(VPC): bien que trop général, il nous fait quand même avancer. Nous nous égarons dans l’imagination de solutions, puis revenons au problème.  Nous faisons quelques pauses, on s’amuse, profitons pleinement des tartes au citron puis tout à coup vers 0:00 (Cendrillon ?) éclate la solution, la richesse de nos 5 cerveaux se matérialise.

Solution

Il est tard et c’est un soulagement d’avoir trouvé notre solution: une plateforme promotionnelle permettant de faire vivre des expériences de mobilité unique, de manière ponctuelle.

Constat

  1. Nous tenons de la Ville qu'un nouvel aménagement des rues est compliqué et long car tout projet doit être soumis au Canton qui a autorité sur l’aménagement des routes. Nous voulons donc éviter que notre solution soit une recommandation à la Ville de Genève pour que la rapidité d’application soit assurée.
  2. La clés sont les habitants: si les habitants d’un quartier s’approprient leur lieu de vie, ils voudront en faire un espace où il fait bon vivre, un bon moyen pour les amener vers une mobilité plus douce et collaborative.
  3. Les petits commerçants sont en peine et aimeraient bien plus de fréquentations.
  4. Les Startups proposant des solutions innovantes de mobilités ont des difficultés à avoir des autorisations pour mener des phases de tests.

Le Hack

Nous proposons donc un service de valeur ajoutée pour les petits commerçants en organisant des journées ou soirées de promotion où venir à l’événement devient une partie intégrante de son expérience en utilisant des solutions innovantes de mobilité douce.

Imaginez-vous vous rendre, en petite voiture électrique, ou en attelage à un événement ?

Arriver en attelage au restaurant, plutôt classe non ? (photo attelage du léman)

Une solution bénéfique pour :

  • Les usagers : leur expérience de sortie est prolongée jusqu'au moyen de de locomotion.
  • Les commerçants : Ils profitent de la promotion faite autour des moyens de locomotion et ont plus de visiteurs.
  • La Ville de Genève : Elle peut expérimenter de manière ponctuelle de nouveaux moyens de locomotions pour ses habitants.
  • Les Startups et fournisseurs de service de mobilités innovants : Ils peuvent faire la promotion de leur solution et on un accès facilité pour mener des tests ponctuels avec la Ville et le Canton de Genève.

Tous ces avantages cumulés profitent à la société dans son intégralité, car chacun peut expérimenter en vivant des expériences en groupe. Le cadre est rassurant et le risque est donc limité, tout le monde vit une expérience positive pour entamer une transition vers une mobilité douce.

L’envie de sommeil se fait sentir, mais nous confrontons notre idée aux coachs, afin d’avoir du feedback. Marcello essaye de suivre, mais Morphée est bien plus fort que lui.

2h30 je vais dormir.

Pitch

Retour à 7h pour le Yoga du matin et le petit-déj. Puis retour au travail pour construire notre pitch.

Réveil Yoga (contre toute attente, la souplesse n'est pas au rendez-vous)

C'est le gros problème, nous perdons beaucoup de temps à mettre au clair notre idée en essayant de suivre une approche dictée :

  • Phrase d'accroche
  • Problématique
  • Solution
  • ...

Je suis l'élu et je n'arrive pas du tout à raconter l'histoire de notre projet avec ce format, nous nous cassons la tête et finalement nous remanions le tout en allant à l’essentiel avec quelques images 40 minutes avant l'heure H. Toute l'équipe est derrière moi et me dit de ne pas oublier de partager toute l'énergie mise dans cette solution ces dernières 24h. Avoir du plaisir et raconter notre histoire (je suis chaud, il n’y a plus qu’à.. ).

La Dream Team - moitié moitié - juste avant le pitch

5 minutes avant les slides sont prêtes, je respire un coup (j’arrive à transformer le stress en plaisir) et j'y vais, je présente notre projet, dans lequel je crois et j'espère vraiment avoir un impact sur notre jury de la Ville de Genève. Mon dernier mot se pose sur la sonnerie du timer, 0 répétition, j'appelle ça un “perfect” (quand ça arrive, on a le droit d’être content).

Toute l'équipe semble contente de ma performance, ça fait plaisir, je les ai bien servis.

Merci Roger, Marcello, Eugénie, Luca !

Conclusion

Notre projet ne gagnera pas le prix du jury, mais aura marqué les esprits. Le concept même de désigner un vainqueur n'était que symbolique, car nous étions tous là pour trouver des solutions à l'urgence climatique. Tout au long du Climathon la collaboration était d'ailleurs favorisée. Toutes les idées présentées étaient très pertinentes et j’espère bien les voir mises en action rapidement.

Point très positif, nous sommes tous encouragés à demander un financement à la Ville pour nos projets via leur programme G'innove.

Pour ma part je retiendrai qu'un Hackathon représente toujours un beau challenge avec énormément d'expérience à en tirer d'un point de vue humain. Il confirme que la clé pour trouver de bonnes solutions est avant tout la collaboration.

Travailler intensément pendant 24 heures avec des inconnus sur le climat et chercher comment mieux habiter notre planète est une expérience que je ne peux que recommander à toute personnes souhaitant agir.

Alors on recommence quand ?